La Clinique Ngaliema

Il s'agit d'un hôpital (public) Général de Référence provincial de niveau secondaire. Propose des soins de santé dans les quatre services de base : chirurgie, médecine interne, maternité et pédiatrie, ainsi qu’une série de spécialités (ophtalmologie, ORL, cardiologie, dentisterie, dermato…)

En terme de ressources humaines, on dénombre 789 agents : 76 médecins (35 spécialistes, 41 généralistes), 1 chirurgien dentiste, 1 physiothérapeute, 331 infirmiers-ères (7 licenciés, 119 A1, 151 A2, 60 A3), 38 techniciens de labo, 14 techniciens de RX, 13 administrateurs gestionnaires, 1 nutritionniste, 2 kinésithérapeutes, 309 administratifs, 3 pharmaciens.

Leurs ressources matérielles : capacité de 317 lits budgétaires et 250 lits montés / 6 salles d’opération équipées / 2 services techniques / morgue, laboratoire, imagerie (avec scanner), banque de sang, buanderie fonctionnelle.


Le choix du partenariat principal avec la Clinique Ngaliema a  été basé sur plusieurs critères :

  • Le choix d'un hôpital public : la CDE-B a décidé de cibler son action de renforcement de capacités dans une infrastructure sanitaire publique, afin d’améliorer l’accès aux soins de santé de qualité pour le plus grand nombre, au sein d’une institution ancrée dans l’organisation sanitaire du pays (garanties d’accès et de pérennité) ;
  • en préparation à la première mission médico-chirurgicale de la « Chaîne de l’Espoir » (2003), l’ONG s’est rendue en 2001 et en 2002 dans les HGRs de Kinshasa ayant la capacité théorique d’accueillir les missions afin d’en évaluer les possibilités pratiques  et la Clinique Ngaliema présentait le meilleur état général en matière d’environnement technique et sanitaire (faisabilité technique) ;
  • en plus de la qualité de son environnement général, la localisation de la Clinique est centrale (accessibilité géographique) ;
  • enfin, la gestion de l’entièreté de la Clinique est centralisée au Conseil de Gestion et au Comité Directeur : le dynamisme du Médecin-Directeur et le processus de décision raisonnablement rapide de la clinique facilitent la réalisation du projet (« faisabilité administrative »).

La Clinique Ngaliema a accepté d’accueillir les missions internationales de chirurgie pédiatrique depuis 2003 et la qualité du partenariat entre l’ONG et la Clinique ont conduit les deux entités à consolider leur collaboration le 26 janvier 2008, en signant un Protocole d’Accord, au sein duquel les rôles et responsabilités des deux partenaires sont clairement définies.


Le rôle spécifique de la Clinique concernant la formation et l'accès aux soins:

  • Les directions médicale et de nursing proposent les candidats pour les formations qualifiantes, et les sélectionnent en collaboration avec CDE-RDC ;
  • La Clinique accueille les missions internationales de chirurgie pédiatrique, auparavant planifiées par les directions générale, médicale et de nursing avec leurs partenaires internationaux ; 
    Les différentes directions mettent à disposition de la CDE-B (et/ou d’autres associations médicales) : l’infrastructure, l’équipement et le personnel soignant durant la période de la mission.
    Un tarif préférentiel, couvrant les frais d’hospitalisation des patients soignés dans le cadre des missions, est défini par la clinique et validé par la CDE-RDC.
  • Les directions technique et de nursing participent à l’élaboration des référentiels de compétences et se chargent de les éditer et les mettre à la disposition de la PHG et de la DES-D2.
  • La direction de la clinique, via son Comité de Gestion, s’engage à développer un mécanisme d’accueil pour patients démunis pour les interventions programmées une fois l’UCSIP fonctionnelle.
  • Le service social de la clinique participe à l’identification des patients démunis qui pourraient faire appel au FS, et en cogère les dossiers avec CHIRPA Asbl (qui héberge le FS).
  • Les différentes directions concernées par le projet (médicale, nursing, de gestion) participent au processus de capitalisation du projet (gestion qualité & accès soins), et en partagent les résultats au sein de la PHG.